A propos

Histoires

Créé en 1957, l’Ordre National des Médecins du Cameroun a connu de profondes mutations.

Il est aujourd’hui le véritable interlocuteur du Gouvernement sur des questions relevant de la profession de médecin au Cameroun.

Depuis sa création, les 2 derniers présidents ont marqué l’histoire de l’ONMC:
Le Professeur ESSOMBA
Le Docteur MUNA

Depuis Mars 2010, le Dr Guy SANDJON est le nouveau président de l’ONMC.

A ce jour, l’ONMC compte près de 12000 médecins régulièrement inscrits.

REPERES TEXTUELS:
La profession de médecin au Cameroun est régie par :
le décret 83-166 du 12 Août 1983 portant Code de Déontologie,
et la loi N° 90-36 du 10 Août 1990 relative à l’Exercice et à l’Organisation de la profession de Médecin au Cameroun

Fonctionnement

Représentation Régionale (décentralisation).

Objectif: Rapprocher l’ONMC le plus près du Médecin
Deux Régions concernées jusqu’en 2010 ( le Centre et Littoral avec chacune 1 membre)
Après 2010, création des représentations de l’ONMC dans les 10 régions ( Un bureau de 04 personnes par Région)

Décentralisation structurelle : Création des représentations de l’ONMC dans certaines formations hospitalières

Mise en place des représentants de l’ONMC dans la diaspora médicale camerounaise ( France, Angleterre, Belgique, USA, Allemagne, Italie, Sénégal etc…)

Nos Missions

Mission administrative

Inscription des jeunes consœurs et confrères au Tableau de l’Ordre
Actualisation et sécurisation du Tableau
Délivrance des autorisations : exercice en clientèle privée, établissement, remplacement temporaire, changement de résidence professionnelle ou d’aire géographique, reprise d’activité après (sanction disciplinaire)…
Participation aux procédures de création et d’ouverture des formations sanitaires

Mission d’encadrement

Renforcer la culture juridique des médecins…
…et les encadrer dans le respect de l’éthique et la déontologie professionnelles
Protéger la profession médicale des menaces extérieures de toutes sortes susceptibles d’entraver le remplissage serein de ses missions
Accompagner le gouvernement dans la valorisation du métier de médecin

Mission juridictionnelle

Contrôle de l’éthique et de la déontologie professionnelles
Lutte contre l’exercice illégal de la médecine et les mauvaises pratiques
Jugement et condamnation des médecins lorsque cela s’avère nécessaire
Appui au gouvernement pour l’assainissement de la carte sanitaire

Mission de santé publique

Garantir l’accès à des soins de qualité pour nos concitoyens
lutte contre l’exercice illégal de la médecine
participation active à la formation (initiale et continue) des médecins,
sensibilisation de la population sur les phénomènes de santé
Contribution à la riposte contre les épidémies et les catastrophes à impact sanitaire…

Mission consultative

L’Ordre est très souvent interpellé pour émettre un avis sur toutes les questions majeures engageant la vie de l’état et de la nation
Grand Dialogue National
Participation à un certain nombre de Conseils d’Administration
Assainissement de l’Offre de Formation Médicale
Etc.

Principaux instruments juridiques

Décret N° 83-166 du 12/04/84: Code de Déontologie des Médecins
Arrêté N° 631-CAB-PR du 3/12/87 : Classification des formations sanitaires privées.
Loi 90-36 du 10/08/90 : Exercice et organisation de la profession de médecin
Décret N° 92-265-PM du 22/07/92 : Modalités d’application de la loi 90-36 du 10/08/1990
Décret 92-252-PM du 06/07/92 : Conditions et modalités de création et d’ouverture de certaines formations sanitaires

Conseils

Organe exécutif, comprend 15 membres élus pour 3 ans : (5 fonctionnaires, 5 privés laïcs et 5 privés confessionnels) le Président et le Commissaire aux Comptes

Rôle du conseil
Statuer sur les demandes d’inscription

  • Agréer les demandes d’exercice en clientèle privée
    Présider les prestations de serment
  • Etudier les questions soumises par la tutelle
  • Infliger des sanctions

Discipline

Conseil : Compétence disciplinaire en 1ère instance

  • Chambre de discipline de 4 membres élus
  • Chambre d’appel